Devenir bilingue par l’école

affiche20081.jpg Dans le cadre des manifestations proposées par l’ABESUE, le vendredi 28 mars 2008 a eu lieu au Centre socioculturel de Sarre-Union, la conférence

« Le bilinguisme pour grandir. Naître bilingue ou le devenir par l’école «  

L’intervenante, Anémone GEIGER-JAILLET, est professeur des universités à l’IUFM d’Alsace, spécialisée dans la recherche sur l’enseignement précoce des langues et le plurilinguisme. 

Les recherches récentes permettent aujourd’hui de confirmer le bien-fondé de l’enseignement bilingue. Le bilinguisme à l’école, c’est plus que l’apprentissage d’une deuxième langue, c’est le renforcement de la capacité d’apprendre à apprendre. Voici l’une des thèses centrales d’Anémone GEIGER-JAILLET qui a fait part de ses recherches sur l’apprentissage du bilinguisme chez le jeune enfant au sein de l’école et également dans son environnement familial et social.
Nous rapportons ci-dessus dans une liste non exhaustive les arguments développés en différents points sur les avantages de l’enseignement bilingue dès le plus jeune âge :  


Pourquoi un bilinguisme scolaire pour tous ?
  » Sans être né bilingue, comment le devenir ?  » – L’enseignement bilingue : 
- permet aux enfants de maîtriser au moins deux langues
- permet une meilleure communication avec nos voisins
- oeuvre pour un développement plus précoce et plus poussé de la capacité à apprendre.
 

Objectif de l’enseignement bilingue à l’école :
Sans être « une solution miracle », l’enseignement bilingue a pour objectifs :
- apprendre à communiquer (comprendre et se faire comprendre)
- apprendre à apprendre (développer des stratégies pour l’apprentissage d’autres langues)
- faire acquérir, en deux langues, des contenus de disciplines non linguistiques (« DNL »)
- apprendre une langue étrangère et connaître son système linguistique

Différentes formes de bilinguisme existent :
- selon l’âge
- selon l’intensité de l’exposition à la langue (totale, paritaire, faible)… 


Craintes, rôle et volonté parentale :

Un certain nombre de craintes s’expriment souvent, mais ne sont pas fondées :
- crainte d’une surcharge de travail pour les enfants
- crainte d’une moins bonne maîtrise de la langue maternelle.
Mais il faut souligner que l’inscription dans le bilinguisme scolaire relève d’un choix parental, il s’agit d’un projet familial :
- d’où besoin de montrer un intérêt actif à la scolarité de son enfant
- d’où besoin d’une attitude positive, d’un intérêt actif pour la langue et le pays.

Le la filière bilingue paritaire en Alsace repose sur
- le volontariat des parents et enseignants
- la continuité dans la scolarité : de la maternelle au lycée.

La seconde partie de la Conférence a, plus encore qu’un débat, permis de créer un lieu d’échange entre la conférencière, les parents susceptibles d’offrir à leurs enfants un enseignement bilingue et les parents ayant déjà des enfants scolarisés dans ce cursus.

Bibliographie :
- GEIGER-JAILLET, Anémone. Le bilinguisme pour grandir. L’Harmattan, 2005
- ABDELILAH-BAUER, Barbara. Le défi des enfants bilingues. La Découverte, 2006 

Pour mieux connaître l’intervenante et son champ de recherche : 
http://www.alsace.iufm.fr/web/ressourc/pages_formateurs/anemone_geiger_jaillet/tout.htm

Commentaires

  1. Luis dit :

    J’aime beaucoup votre passion pour notre belle région, continuez encore longtemps.

  2. abesue dit :

    Merci de vos encouragements ! A la rentrée l’ABESUE proposera de nouvelles activités.

Laisser un commentaire

  • Catégories

  • Pages

    • Album : Réunion du 20/09/13
      <b>IMG_20130921_100936</b> <br />

fse60 |
Association FRANCE - NIGERIA |
La Chapelle Bien Chaussée |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réseau Associatif Démocrate
| Association Regis
| CCGP